Actu F1

La parole à...

Dimanche 6 Janvier 2008, 19:35 , par jg56 Publié dans #Divers

Giancarlo Fisichella, pilote Force India, le 06 / 01 / 2008.
"Je ne paie pas pour piloter, je suis payé pour piloter. Je n'apporte pas de sponsors dans mon équipe, c'est l'équipe qui me trouve des sponsors." 

 

Flavio Briatore, directeur général de Renault, le 04 / 03 / 2008.
"Les courses sont longues et les résultats trop prévisibles. Il serait bien plus intéressant de faire démarrer les pilotes les plus rapides en fond de grille. Il y aurait bien plus de dépassements et le spectacle serait meilleur."

 

Eddie Irvine, ancien pilote de F1, le 06 / 03 / 2008.
"Il n'y a que trois sports : la corrida, le sport automobile et l'escalade ; le reste n'est que du jeu." (Citation d'Ernest Hemingway).
Eddie Irvine a rajouté, après avoir rappelé la citation : "On dirait que la F1 veut devenir un jeu. A force de vouloir tout réduire, la FIA décrédibilise ce sport. Il est presque impossible d'avoir un accident en F1 à l'heure actuelle, vous allez juste atterrir dans les zones de sable. Avant, si vous faisiez une erreur en essayant de doubler un concurrent, vous risquiez de voler contre une glissière. Maintenant, ça n'a plus rien d'un combat de gladiateur."

 

Alain Prost, ex-pilote de F1 et quadruple champion du monde, le 19 / 06 / 2008.
"Nous devons absolument conserver nos Grands Prix historiques en Europe.
Cela me semble très important car ce serait une erreur de ne pas en avoir. La Formule 1 est née ici et comme il y a une multitude de constructeurs européens, je pense que nous devons garder une certaine identité."

 

Fernando Alonso, pilote Renault, le 20 / 06 / 2008.
"Nous (les pilotes de Formule 1) sommes tous du même avis qu'il n'est absolument pas juste que les coûts de super-licence (les pilotes ne peuvent courir sans cette licence) augmentent d'environ 500 - 600% (1725€ à 10000€ par an + 426€ à 2000€ par point récolté par un pilote) d'une année à une autre. [...] Une grève est prévue à Silverstone. (C'est-à-dire que les pilotes ne courront peut-être pas. Ce serait la deuxième fois dans l'histoire de la F1, après le Grand Prix Sud-Africain en 1982.)"

 

Stefano Domenicali, directeur général de la Scuderia Ferrari, le 12 / 01 / 2009.
"Pour nous (l'équipe Ferrari), la F1, c'est la vie. Et l'objectif, c'est de rester au top."


Après une saison 2008 décevante et au milieu d'une saison 2009 catastrophique, le pilote Renault, Nelsinho Piquet, sait qu'il va être licencié. Il dévoile sa relation avec son manager Flavio Briatore, également boss de Renault, et juge que ce dernier n'a rien à faire en F1.
Nelsinho Piquet, pilote Renault, le 28 / 07 / 2009.
"Flavio est un homme d'affaires mais il ne comprend que dalle à la F1."
Nelsinho Piquet, pilote Renault apprenant son licenciement, le 03 / 08 / 2009.
"J'ai toujours cru qu'un manager était une partie de l'équipe ou d'un partenariat. Un manager est supposé vous encourager, vous soutenir et vous proposer des opportunités. En ce qui me concerne, c'était le contraire. Flavio Briatore a été mon bourreau."
Et Piquet n'a peut-être pas si tort que ça...
Flavio Briatore, directeur général de Renault, en 09 / 2009.
"Je n'aime pas la Formule 1. Mais j'aime le boulot que je fais. J'aime le produit que je fabrique. J'aime les gens avec qui je travaille."


Fernando Alonso, celui que l'on considérait comme "l'éternel pilote Renault", arrive chez Ferrari :

Luca di Montezemolo, président de Ferrari, le 10 / 09 / 2009, au sujet d'une éventuelle arrivée d'Alonso chez Ferrari.
« J'ai toujours aimé Alonso ! Pourquoi ? Parce qu'il est un excellent pilote, que je surveillais déjà quand il était chez Minardi. Il a gagné des titres. Et j'ai toujours pensé que, tôt ou tard, les grands pilotes viennent chez Ferrari. »
Fernando Alonso, nouveau pilote Ferrari, le 14 / 01 / 2010, dont on croyait que son équipe de toujours serait Renault...
« J'en suis sûr à 100%, ma carrière se terminera chez Ferrari. »
« Pour tout pilote, rejoindre Ferrari est la meilleure chose que vous pouvez faire dans votre carrière. »
Felipe Massa, pilote Ferrari, le 16 / 01 / 2010, à propos de Kimi Räikkönen, l'homme au caractère de glace.
« Même si j'ai toujours très bien travaillé avec Kimi, j'ai plus discuté avec Fernando Alonso lors de ces trois derniers jours à son arrivée dans l'équipe, qu'avec lui en trois ans. »

 

Bernie Ecclestone, directeur de la FOM, le 25 / 01 / 2010.

« La Formule 1 a l'air bien plus forte aujourd'hui qu'elle ne l'a été depuis bien longtemps. C'est dommage d'avoir perdu quelques constructeurs dernièrement, mais soyons honnête, nous savions tous que leur présence en F1 était limitée. »

 

Ron Walker, organisateur du Grand Prix d'Australie, le 07 / 04 / 2010.

"Ils se plaignent du manque de luminosité en Australie, mais ce n'est clairement pas dangereux."

"Il est impossible de plaire à tous les pilotes. C'est un tas de paresseux qui ne feront rien pour aider leur sport, à l'exception de deux ou trois. Beaucoup de pilotes sont des divas. Ils ne sont jamais contents."

 

Max Mosley, ex-président de la FIA, revenant sur sa tentative de réduction des budgets, en 04 / 2010.

« Je crois que Ferrari s'y est toujours opposée car elle sait que, si elle avait le même montant à dépenser que les autres, elle échouerait. »

« Tout ce que j'ai réalisé a toujours été avec l'objectif de garder la F1 en vie et d'arrêter qu'elle ne s'effondre. C'est une structure bien plus fragile que les gens ne peuvent le croire. »

 

Nick Heidfeld, essayeur Mercedes depuis le retrait de BMW fin 2009, le 26 / 05 / 2010.

"Mon objectif numéro 1 est de revenir sur les grilles en 2011. J'ai 33 ans, je suis encore trop jeune pour aller en DTM."

Juste après avoir quitté la F1, le DTM est la catégorie dans laquelle courent souvent les "vieux" pilotes, comme David Coulthard ou Ralf Schumacher par exemple.

 

Bernie Ecclestone, directeur de la FOM, le 09 / 07 / 2010.

"Il n'y a pas de place pour l'association des équipes, la FOTA, en Formule 1. Ça ne fonctionnera jamais car leur association est formée d'équipes qui se battent en réalité les unes contre les autres sur la piste et lorsqu'elles parlent des règles avec la FIA, chacune tente de s'en donner bénéfice."

 

Bernie Ecclestone, directeur de la FOM, le 18 / 07 / 2010.

« Monaco ne paie pas assez cher. [...] Nous pouvons nous en passer. La seule chose nécessaire à la F1 est d'avoir les noms "Formule Un" et "Ferrari". »

 

Bernie Ecclestone, directeur de la FOM, le 25 / 08 / 2010.

"On a beau dire des tas de choses sur lui (à son retour en 2010), mais Schumacher a gagné sept fois le titre."

 

Bernie Ecclestone, directeur de la FOM et grand argentier de la Formule 1, à propos de sa réussite et de sa fortune, le 17 / 10 / 2010.

"Pour obtenir quelque chose dans la vie, il faut donner de soi, et j'ai beaucoup donné de moi-même. C'est peut-être pour cela qu'au final j'ai beaucoup reçu."


Pedro de la Rosa, ex-pilote Sauber et essayeur des pneus Pirelli, le 06 / 11 / 2010.

« Les transferts, c'est une sorte de jeu de chaises musicales qui peut mal tourner si on s'y prend au dernier moment. »

 

Dietrich Mateschitz, propriétaire de Red Bull, le 09 / 11 / 2010.

« En ce qui concerne le titre pilotes, une deuxième place dans des circonstances appropriées semble meilleure qu'une victoire acquise sur fond de consignes. »

 

Felipe Massa, pilote Ferrari, à propos de son rituel d'avant-course, le 12 / 05 / 2011.

"Le samedi soir avant la course, je fais toujours l’amour ! J’aime bien ce rituel même si je sais qu’il ne me rend pas plus rapide !"

 

Fernando Alonso, pilote Ferrari, le 31 / 08 / 2011 :

"Beaucoup de pilotes veulent courir pour Ferrari. Et il est vrai que si vous ne courrez pas pour Ferrari, votre carrière est incomplète."

 

Jacques Villeneuve, ex-pilote de F1 et champion du monde 1997, le 20 / 10 / 2011 :

"Aujourd'hui, tout le monde croit que le sport automobile est super sécurisé car il n’y a presque plus de fatalités. C'est faux. Et les jeunes pilotes ne semblent pas se rendre compte des dangers. Certains croient jouer à une sorte de jeu vidéo."

 

Lewis Hamilton, pilote McLaren, à propos de son rituel d'avant-course, le 10 / 11 / 2011 :

"J’ai toujours prié avant une course, mais ce n’est pas vraiment un rituel. Je pense juste à Dieu et lui demande de me garder indemne. Quand j’étais enfant, j’avais différents rituels. J’aimais avoir des caleçons ou un objet porte-bonheur, ce genre de choses. Mais j’ai finalement réalisé qu'il fallait se débarrasser de ces rituels car il ne font que nous affaiblir."

 

Fernando Alonso, pilote Ferrari, le 05 / 05 / 2012 :

"La peur et la compétition automobile ne sont pas compatibles."

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article