Actu F1

Todt nouveau président de la FIA !

Vendredi 23 Octobre 2009, 17:15 , par jg56 Publié dans #Infos 2009

Jean Todt est le nouveau président de la Fédération Internationale de l'Automobile, qui régit de nombreux sports automobiles du monde entiers. Donné favori notamment parce que le président sortant Max Mosley le mettait en valeur, le français a été élu ce vendredi à Paris et succède donc au britannique. L'ancien prestigieux directeur de la Scuderia Ferrari a battu son seul et unique adversaire, l'ex-champion des Rallyes, Ari Vatanen.
Pour la première fois depuis 1993, un nouveau président est donc élu à la tête de la FIA. Fortement soutenu par Max Mosley, Jean Todt a sans surprise reçu la majorité des suffrages. Il s'installera donc aux commandes de la FIA pour les quatre prochaines saisons.
Max Mosley avait décidé de se retirer à la suite du scandale sexuel dans lequel il était impliqué, au début de l'année 2008. Puis, cette saison, il était engagé dans un bras de fer contre l'association des équipes de F1, à propos du règlement, qui devait séparer les équipes, entre celles qui limitaient leur dépenses et les autres non. Huit des dix équipes actuelles avaient eu raison de Mosley, en menaçant de se retirer de la compétition. Une fois l'accord trouvé, le britannique avait affirmé qu'il pouvait quitter la FIA "apaisé"...
Aujourd'hui, après une brève présentation de quinze minutes des deux candidats Todt et Vatanen, ainsi que de leur cabinet, le vote à bulletin secret, contrôlé par un huissier de justice, selon les dires de la FIA, a pu débuter. Il n'y a eu besoin que d'un tour pour désigner le successeur de Max Mosley : Jean Todt a dominé les débats avec 135 voix à 49, 12 abstentions ou bulletins nuls.

Le finlandais Ari Vatanen s'est aussitôt déclaré amer et déçu :
"Quand des gens vous disent trois fois "Je partage les mêmes valeurs de démocratie que vous.", qu'ils vous regardent dans les yeux en le disant et qu'après ils votent différemment, c'est très décevant. Pas pour moi, mais pour la démocratie."
"Peut-être ont-ils eu peur de perdre leur Rallye ou leur course mondiale. [...] En tout cas, je félicite Jean, mais la FIA, c'est autre chose."
ajoute l'ex-champion du monde des Rallyes qui ne restera pas inactif : "Maintenant, je vais chercher quelque chose d'autre d'intéressant à faire."
Pour sa part, Jean Todt se dit heureux d'avoir remporté une élection qu'il qualifie de démocratique, et qui, selon la FIA, a été supervisée par un huissier de justice. "Moi, j'aime l'action et j'aime faire avancer les choses." affirme Jean Todt. "
Arriver à cette position de président de la FIA et passer par une élection démocratique sont pour moi très importants. Je suis heureux de voir qu'autant de pays à travers le monde ont soutenu ma candidature."
Il expose un peu les bases de son programme : "Je suis contre l'idée de dire qu'il faut tout changer. Je parle simplement de changement constructif. Ce qui était vrai il y a dix ans ne l'est plus aujourd'hui, autant en terme de compétition automobile qu'en terme d'automobile particulière."
"Je suis un angoissé par nature, même si, tout autour de moi, je savais qu'il y avait un fort soutien. Mais j'ai trop vécu dans ce milieu pour savoir que les choses ne sont jamais acquises d'avance." a dévoilé le nouveau président de la FIA.

Todt aux commandes de la FIA

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article