Actu F1

Affaire "Renault" à Singapour 2008 34

Jeudi 7 Janvier 2010, 19:08 , par jg56 Publié dans #Infos 2010

L'ancien président de la FIA Max Mosley estime "gravement biaisée" la décision du Tribunal de Grande Instance de Paris, qui a annulé mardi la suspension à vie de Flavio Briatore, et espère que l'intention de l'ex-boss de l'équipe Renault de poursuivre Nelson Piquet n'est que des paroles.
"La cour n'a pas dit que Briatore n'est pas coupable." a déclaré Mosley. "Elle désapprouve juste la procédure que nous avions utilisée. Mais ce n'est qu'un jugement préliminaire. Je pense que la FIA devrait faire appel parce que ce jugement est gravement biaisé en plusieurs points. Certains aspects en sont extraordinaires : Symonds a écrit qu'il était coupable et il sort blanchi. Mais c'est seulement parce que le jugement n'est pas sur le fond. Ils auraient dû punir, simplement différemment, mais ils auraient dû le faire."

"L'enquête a été menée par des commissaires complètement indépendants, sous la conduite d'avocats extérieurs." a expliqué Mosley. "Je n'ai été concerné que lors du Conseil Mondial. Alors l'hypothèse selon laquelle je serais derrière tout cela est totalement infondée. L'été dernier à Monaco, lui et moi avons eu un déjeuner très amical. Sans animosité. Cette animosité a été inventée comme un leurre, pour camoufler la pire tricherie de l'Histoire du sport."

Max Mosley a également déclaré qu'il espérait que Briatore n'attaque pas la famille Piquet, comme il a menacé de le faire : "Ce ne sont que des mots. Une montée au créneau dans la presse italienne. S'il fait cela, c'est lui qui va s'en mordre les doigts. Il a déjà de la chance de ne pas avoir été poursuivi par eux, parce que n'oubliez pas qu'il les a accusés de chantage au début, ce qui est très diffamatoire."

Mosley s'effacera en octobre prochain

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article