Actu F1

Affaire "Renault" à Singapour 2008 31 : Briatore va devant la justice

Lundi 19 Octobre 2009, 19:33 , par jg56 Publié dans #Infos 2009

L'ancien directeur de l'écurie Renault, l'italien Flavio Briatore, a confirmé dimanche son intention d'attaquer la Fédération Internationale de l'Automobile en justice afin d'obtenir l'annulation de son exclusion à vie, pour avoir fait triché son équipe au Grand Prix de Singapour 2008.
Dans un communiqué publié à la suite des informations parues dans un journal, Flavio Briatore a confirmé :
"Nous engagerons lundi, devant le Tribunal de grande instance de Paris, une action contre la décision prononcée le 21 septembre."
"Dans cette affaire, la FIA a été mise au service de la vengeance d'un seul homme.
Cette décision est une aberration juridique et j'ai toute confiance dans les tribunaux français pour rendre une justice impartiale."
dénonce l'ancien patron de Renault, faisant au début allusion à Max Mosley, le président de la FIA, qui va quitter ce poste dans les jours à venir.
Flavio Briatore, qui avait mené une fronde contre Mosley au printemps 2009, estime que son juge n'était pas impartial.
En outre, le communiqué dénonce la "violation délibérée des droits de la défense", qui n'aurait pas été informée des charges et n'aurait pas eu accès au dossier. Enfin, il est précisé la sanction serait illégale, en raison de sa durée : illimitée ! Briatore réclame donc également des dommages et intérêts, estimés à 500.000 voire 1.000.000 d'€uros.

Rappelons que fin septembre 2008, lors du Grand Prix de Singapour, le pilote Renault Nelson Piquet avait volontairement crashé sa monoplace, selon lui à la demande de deux des dirigeants de l'écurie, afin de permettre à son équipier Alonso de gagner des places, et même de remporter la course !
Le 21 septembre 2009, Flavio Briatore était suspendu à vie par le Conseil Mondial du Sport Automobile de la FIA, qui enquêtait depuis le milieu de l'été, alors que l'ex-ingénieur en chef Pat Symonds était puni pour cinq ans après l'affaire de "Crashgate". Pourtant, il semble que Symonds était plus en cause dans cela... L'erreur de Mr. Briatore a donc été de ne pas stopper la machination. Quant au reste de l'équipe Renault et à son nom, elle est exclue à vie de la F1, mais seulement en cas de récidive dans les deux ans à venir. Enfin, les pilotes, eux, ont été blanchis contre leur sincérité.
Si la sanction à vie de Flavio Briatore était retirée, il serait logique que celle de Renault soit annulée aussi... Nous en saurons plus le 24 novembre, jour où la requête de l'italien sera examinée par les Tribunaux.


Photo F1-Live.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article